© Copyright 2010 Juliette Nadaud     -     Tous droits réservés

Voyage au pays des bords du gouffre

AlainNadaudVoyageAuPaysDesBordsduGouffre.gif

Denoël, col. L'Infini, 1986
Nouvelles, 192 p.


Prix de la nouvelle du Rotary Club, Paris

"Tous, d'une même voix, nous ne pûmes à ce moment réprimer un cri à la fois de surprise et d'angoisse : nous venions de toucher aux extrémités du monde et, juste devant nous, à peine à quelques pas, la terre s'arrêtait là, selon le tracé d'une arête inégale et légèrement concave."


                                                                                    (Extrait de la nouvelle titre.)

         La nouvelle, c'est la guérilla ; non seulement contre les genres institués et dominants (roman, biographie, mémoires, etc.) qui forcent le nouvelliste à adopter une position de franc-tireur, mais aussi contre soi-même. Car la nouvelle entend réaliser la gageure de se pencher au plus près du bord de ce gouffre d'où l'écriture même sourd et brusquement surgit. Et ce qui lui donne justement sa texture et sa spécificité, c'est que la position est à ce point stratégique et intenable qu'on ne peut s'y accrocher guère plus de quelques pages. Voilà une des raisons essentielles de sa brièveté.

                                                   (Extrait de la préface)

AlainNadaudVoyageAuPaysdesbordsduGouffrePhoto.gif