© Copyright 2010 Juliette Nadaud     -     Tous droits réservés

Malaise dans la littérature

AlainNadaudMalaisedanslalitterature.gif

Champ Vallon, 1993
Essai, 112 p.

     Cet essai se propose d'interroger le statut de la littérature et la place qu'elle occupe dans la société d'aujourd'hui. A quoi sert-elle et de quoi est-elle le révélateur ?


     Si la littérature, parce qu'elle est objet d'un "commerce", est bien une marchandise, est-elle pour autant une marchandise comme les autres ? N'a-t-elle d'autre choix que d'être à son tour précipitée dans cette circulation autonome et devenue folle d'objets interchangeables, laquelle n'a comme logique que la rentabilité maximum ? Ou, et parce qu'elle est le produit d'une expérience singulière, qui trouve dans l'écriture son mode d'accomplissement privilégié, n'est-elle pas dotée malgré elle d'une capacité de résistance jusqu'ici insoupçonnée ?


     A la fois irréductible et fragile, pour une large part devenue soit un objet de divertissement, soit le pur reflet de l'ordre social existant, dispose-t-elle encore d'assez de ressources pour continuer à prendre en charge l'inavouable, ce qu'il y a de plus obscur dans l'humain ? En passe d'être marginalisée, sinon peut-être éliminée, qui donc a intérêt à ce que cette part du négatif, qu'elle incarne depuis toujours, ne puisse plus être identifiée et que le corps social tout entier prenne ainsi le risque de se rendre pour lui-même illisible ?