© Copyright 2010 Juliette Nadaud     -     Tous droits réservés

La Mémoire d'Érostrate

AlainNadaudMémoiredErostraste.jpg

Editions du Seuil, 1992

Roman, 256p.

       En 356 avant J.C., l’Assemblée des Ephésiens décréta que seraient punis de mort tous ceux qui prononceraient le nom d’Erostrate. Six siècles plus tard, sous l’empereur Gallien, bravant la peste, les pirates, la menace des Goths et la vengeance des dieux, le poète Sextus Publius Galba part sur les traces de celui qui, pour se rendre illustre, avait mis le feu au temple d’Artémis à Ephèse - l’une des sept merveilles du monde.

      Tout en relatant dans son poème les péripéties de ce voyage en galère et sans cesser de se livrer à une sorte de méditation infinie sur cette postérité à laquelle l’incendiaire avait tout sacrifié, Sextus Publius Galba entreprend de révéler les noms et les textes de ceux qui, avant lui, au péril de leur vie, osèrent enfreindre l’interdit.

      Avec ce livre est enfin brisé l’étonnant mur de silence qui, jusqu’à nos jours, entoura la mémoire d’Erostrate.

Temple-d-Artemis.jpg

Temple d'Artémis à Ephèse

(Source: www.merveilles-du-monde.com)