© Copyright 2010 Juliette Nadaud     -     Tous droits réservés

L'Iconoclaste

AlainNadaudIconoclaste.gif

Quai Voltaire, 1989
Roman, 440 p.


Prix de l'Union des éditeurs de langue française

       Beaucoup ignoraient que Karl Baedeker, un peu avant de mourir en 1859, avait eu l'idée de renouveler la conception des guides de voyage dont la rigueur et la précision avaient pourtant fait son renom. En dix-huit promenades à travers l'Empire ottoman, il avait ainsi choisi de transporter son lecteur sur les sites où s'était déroulée ce qu'on a appelé depuis la "querelle des Images" : un millénaire auparavant, les empereurs de Byzance avaient en effet décidé de détruire tous les portraits du Christ, de la Vierge et des Saints et, par là, de mettre en question le statut de la représentation dans la peinture.

       De plus, et en rapport avec chaque lieu décrit, Karl Baedeker avait eu soin de joindre un document dont l'auteur, le plus souvent, passait pour avoir été le témoin direct de l'un des épisodes clés de cette bataille. Dans un réduit ayant jadis appartenu au libraire Paul Ollendorff, l'auteur a retrouvé les brouillons de ce projet ; il s'est contenté d'y ajouter, pour chaque chapitre, une partie commentaire destinée à faire le lien entre ces moments et à faciliter l'intelligence de l'ensemble.

     Cette "géographie de l'iconoclasme" a donc le mérite de livrer l'essentiel des documents relatifs à cette période dont l'issue se révélera déterminante pour l'histoire de l'art en Occident. En un même ouvrage, on disposera d'une sorte de guide touristique, d'un traité de théologie, d'un dossier à caractère historique, d'un manuel d'esthétique, d'une monographie sur les icônes, etc. Plus encore, il s'agit d'un véritable roman d'aventures, dont l'image serait à la fois le personnage principal et l'enjeu. A mots couverts, ce livre se présente aussi comme l'écho lointain des débats qui, sur un même sujet, ne cessent d'agiter notre temps.