© Copyright 2010 Juliette Nadaud     -     Tous droits réservés

Introduction

Sous ce titre, je me propose de mettre au jour l'"architecture" secrète qui relierait tous les textes que j'ai publiés. Si l'on y prête attention, celle-ci formerait comme une trame, un texte second, une "texture" invisible, et donc presque un autre récit qui retracerait en sous-main, de livre en livre, et sans même que je m'en sois rendu compte sur le moment, une sorte d'itinéraire. Avec le recul, ce n'est qu'à présent que j'aurais la possibilité de rendre ce trajet à la fois apparent et lisible.

Dès le départ, j'ai eu vaguement conscience que les romans que j'écrivais s'inséraient dans une démarche logique, constituaient des jalons à l'intérieur d'un ensemble plus vaste. Même si chacun d'eux s'affirme comme autonome, la plupart ne trouvent leur véritable relief et leur signification qu'à l'intérieur d'une configuration, d'un cheminement dont ils sont à la fois indissociables et partie prenante. Pourtant, et chaque livre se suffisant à soi seul, j'ai toujours gardé à l'esprit la possibilité que celui sur lequel j'étais en train de travailler réponde à mes attentes et soit le dernier. Or, jusqu'à présent, je suis bien obligé de reconnaître que cet espoir, tour à tour désiré et redouté, n'a jamais été comblé. A peine achevé et publié, l'ouvrage s'ouvrait sur un manque, une absence, une incertitude renouvelés. Mettre en évidence la nécessité et la filiation, qu'elle soient occultes, implicites ou simplement évidentes, qui font qu’un livre s'enchaîne à un autre, tel est l'objet de cette réflexion.
 

Chaque roman, dès lors qu'il n'est pas un pur objet de divertissement, puise son énergie dans l'effort qu'il accomplit, sous le couvert de la fiction, pour répondre à un malaise ou à une interrogation, pour accéder à une parcelle de cette vérité, vers laquelle il tend de toutes ses forces. L'absence de réponse, son caractère fragmentaire ou le fait que celle-ci débouche sur une autre question constitue le cœur du réacteur d'où procède la nécessité d'un prolongement. Dégager ce fil d’Ariane en explicitant le lien qui existe entre les thèmes, comprendre comment l’un, par association ou relation de contiguïté, appelle et engendre le suivant, mais aussi déceler l’intention secrète qui sous-tend cet enchaînement... En bref, comme sur le site de Tello Baraï, et tel que je l'ai évoqué dans "Désert physique", retrouver l'empreinte du fil qui avait jadis lié les perles du collier et restituer la logique qui a fait que, dans un monde antérieur, elles ont été agencées selon cet ordre.