© Copyright 2010 Juliette Nadaud     -     Tous droits réservés

D'Écrire j'arrète

AlainNadaudDecrireJarrete.jpg

Editions Tarabuste, 2010
Roman, 133 p.

Première matinée
Vers neuf heures, Sadika et moi sortons de la cuisine, où nous avons pris le petit-déjeuner. Au lieu de me diriger vers la chambre, dont la partie droite me sert de bureau, j'ouvre la porte-fenêtre qui donne sur le perron. Pourtant, c'est l'heure où, d'habitude, je m'installe à ma table de travail pour écrire.
Le battant de la porte comme à chaque fois grince sur ses gonds. Le temps fraîchit. Il ne fait pas très beau. Le ciel est légèrement voilé. Il commence à y avoir un peu de vent. Des nuages blancs courent sur l'horizon.
Je détache la laisse du chien qui pend au battant du volet. Sadika, qui se rend au même moment à son atelier, me rejoint sur le seuil.
Elle dit : “Tiens ! Tu n'écris pas aujourd'hui ?
Je réponds : Non, j'ai pris la décision d'arrêter d'écrire.
- Quoi ? Qu'est-ce que tu dis ?
- Oui, tu as bien entendu. A partir d'aujourd'hui, j'ai décidé d'arrêter d'écrire.
- Et ça t'a pris comme ça !
- Oui, cette nuit. Cette décision m'est apparue d'un coup, comme une évidence.
- Bon, on en reparle au déjeuner, d'accord ?
- Comme tu voudras."