© Copyright 2010 Juliette Nadaud     -     Tous droits réservés

Extraits de presse

"Alain Nadaud a désormais achevé sa fascinante remontée du temps, jusqu'à la source de l'écriture ; il touche enfin à ces limites extrêmes, après lesquelles commence l'en deçà de la conscience, sa protohistoire. Désert physique : on discerne maintenant combien des œuvres antérieures comme l'Envers du temps et Voyage au pays des bords du gouffreconfluaient vers ce texte capital, qui pose dans leur indissolubilité la question du temps et celle de l'écriture. (…)
Rarement romancier avait manifesté d'une manière aussi incandescente la fonction élémentaire et vitale de l'écriture, sa rémanence longtemps après la disparition de la conscience qui a commandé à la main son tracé. Quelques traits malhabiles, de simples signes comme antidote au vide d'avant et d'après nous: Désert physique ou le roman de l'impérieuse nécessité du roman."

 

Jean-Claude Lebrun, Révolution

"Alain Nadaud nous offre un bien beau roman ; beau par sa simplicité. Simplicité du récit qui se déroule, limpide, au fil des événements ; simplicité de la narration, qui prend la forme d'un journal intime ; simplicité du symbolisme, qui touche à l'universel. Désert physique se déguste vite – c'est un roman à suspense – et laisse songeur sur ses implications profondes. De la belle ouvrage."


Aurélien Ferenczi, Le Quotidien de Paris

"Saluons à nouveau la puissance d'invention d'Alain Nadaud. Sobrement, avec une poétique économie de moyens et un très bon sens de l'intrigue, celui-ci parachève une plus sourde exploration, ouverte par Archéologie du zéro et poursuivie par L'Envers du temps, où tout langage bute au pied de la lettre face au vide – au trop-plein – du commencement."


J.-M. de Montremy, La Croix

"C'est Jorge Luis Borges qui plane comme une ombre bienveillante sur les romans d'Alain Nadaud.(…) Sous le canevas romanesque, le lecteur éprouve essentiellement un plaisir de l'intelligence. Original. Le livre est servi par une écriture classique et dense."


L. L., Le Point

"Alain Nadaud a écrit ici un grand roman d'aventures qui se développe autant vers l'action que vers la profondeur de la réflexion sans qu'aucun des deux chemins suivis ne desserve jamais l'autre."


Pierre Maury, Le Soir de Bruxelles