© Copyright 2010 Juliette Nadaud     -     Tous droits réservés

Archéologie du zéro

"Le zéro touche à l’être, car c’en est justement l’absence."
Théocritias d’Apamée
"Comment le négatif peut-il produire un signe, le néant se signifier ?"
Roland Barthes

AlainNadaudArcheologieduzero.gif

Denoël, col. L’Infini, 1984 
Roman, 254 p.
Folio, Gallimard n° 2085

   La découverte par l’auteur d’une grande nécropole souterraine située à l’ouest d’Alexandrie a permis l’exhumation de documents qui attestent qu’une secte, dite des Adorateurs du zéro, aurait vécu en ces lieux et tenu là, avant de disparaître, à consigner son histoire ainsi que l’essentiel de sa doctrine depuis ses origines.

          Vouant une sorte de culte sans objet à ce chiffre qui n’est que la pure figure du néant, et en qui sont déjà contenues toutes les dissolutions passées ou à venir, cette secte, par ses pratiques excessives, sera peu à peu réduite à la clandestinité et, au centre du vaste hypogée où elle avait trouvé refuge, finalement exterminée par les milices chrétiennes en 645 apr. J.-C.

     Alain Nadaud signe ici une œuvre vertigineuse dont l’érudition, réelle ou supposée, constitue le ressort même de ce roman d’aventures métaphysique.

AlainNadaudarcheologieduzeroarabe.gif

Traduction arabe